BEDIE ET OUATTARA « un homme averti en vaut deux »

Depuis la réélection de Ouattara en 2015, l’élection présidentielle de 2020 ne fait que déferler la chronique.

                        Bedie et Outtara

              Amadou Gbon, Soro Guillaume, Jean Yves B, Hamed Bakayo etc. Assez de nominés pour succéder à Ouattara. Mais de quelle façon? C‘est la question fondamentale que se pose tout le peuple de Cote d’Ivoire. Peut importera celui qui sera le choix du destin de notre pauvre pays. Toutefois, le choix du peuple sera parmi toutes ces personnalités celui là meme qui peut nous apporter une paix durable. Qui peut être donc ce très bon Monsieur parmi ces bons Messieurs?

                     la réponse a une telle question viendra de Messieurs Henri Konan Bédie et Alassane Ouattara. Oui; sauf par mauvaise fois ;sinon les deux peuvent bien éviter une autre crise à ce pays en ce prononçant publique et rapidement sur le nom la personnalité adequate. Ils se seront rachetés après avoir plongé le pays dans la ressente crise. En effet, il va sans dire que ces deux de parts leur désaccord après le décès de Felix H.B en 1990 notre pays a connu cette décennie de trouble.

Un homme averti en vaut deux dit l’adage

Dagnogo Balla Kèlèba de féni

POLITIQUE Sommet des pays du ‘’BRICS’’ – Ouattara aux côtés des Cinq grands pays émergeants

© Présidence par C I bou T 
Sommet du BRICS: le président Ouattara aux côtés des Cinq grands pays émergeants


© Présidence par C I bou T
Sommet du BRICS: le président Ouattara aux côtés des Cinq grands pays émergeants

Le Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA, est arrivé à Durban, en Afrique du Sud, ce lundi 25 mars 2013 à 22H10 GMT (00H10, heure locale) en vue de prendre part au Forum du dialogue des pays du ‘’BRICS’’, regroupant le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud. Ce Sommet, le 5è du genre, qui se tient du 26 au 28 mars 2013, a pour thème central ‘’ BRICS et l’Afrique : Partenariat pour le développement, Intégration et Industrialisation’’.
Dans la déclaration faite à sa descente d’avion à l’aéroport de Durban, le Président Alassane OUATTARA a indiqué que cette réunion du ‘’BRICS’’, des grands pays émergents, est ‘’importante’’ pour le monde en développement, pour l’Afrique et en particulier pour la Côte d’Ivoire ; qui a de grands projets avec des pays émergents tels que la Chine et bientôt le Brésil, l’Inde, l’Afrique du Sud. Tout comme avec la Russie qui investit dans l’exploration pétrolière.
Ce sera donc l’occasion, a souligné le Président de la République, de rencontrer les Chefs d’Etat de ces cinq pays qui constituent un ‘’morceau important de l’économie mondiale’’, d’échanger avec eux, de leur dire que la ‘’Côte d’Ivoire est au travail’’ et qu’elle a surtout ‘’besoin d’investisseurs’’.
Pour ce déplacement de la capitale de la Province du Kwazulu natal, le Chef de l’Etat est accompagné de deux membres du gouvernement, le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, Charles Diby Koffi DIBY ; le Ministre de l’Industrie, Jean- Claude BROU, ainsi que des membres du Cabinet présidentiel.
La cérémonie solennelle d’ouverture de ce 5è Forum du dialogue des pays du ‘’BRICS’’ est prévue pour le mercredi 27 mars 2013, en milieu d’après- midi.
Notons qu’à l’agenda du Chef de l’Etat au cours de son séjour en Afrique du Sud, il est prévu un petit-déjeuner de travail avec le nouveau Président chinois et une rencontre avec la Communauté ivoirienne le jeudi 28 mars 2013.

(service de communication de la Présidence)

source abidjan.net

Abidjan la nuit: elles danses nues

Une fille de bar au travail image kpakpatoya

Une fille de bar au travail
image kpakpatoya

Appelé pompeusement  » Soirée Galienté », le phénomène de nudisme pratiqué dans les bars climatisés par certaines jeunes filles gagne de plus en plus du terrain. Une pratique qui met à mal les moeurs en Côte d’Ivoire.

Pratiqué autrefois dans des clubs privés, le nudisme s’est aujourd’hui vulgarisé. A Abidjan, et singulièrement dans les quartiers de chaudes ambiances nocturnes tels que Yopougon, Marcory, Angré, et Treichville, le phénomène est répandu. Au point qu’il n’existe à l’heure actuelle aucun bar climatisé digne de ce nom qui n’offre ce spectacle des plus indignes et dépravants. A Yopougon où ce mal est en vogue, nombreux sont les noceurs qui paient cher la possibilité d’assister à un spectacle de « Galienté ». Où aux environs de minuit le spectacle commence.

Un spectacle qui laisse à désirer

Nous sommes au « Shooters bar », à Angré. Dans la pénombre d’une anti-chambre conçue spécialement pour la « Galienté » des noceurs se disputent les places assises déjà insuffisantes. Le disque-jockey annonce qu’une charmante demoiselle va donner un spectacle des plus époustouflants. Les yeux rivés vers les loges, l’on aperçoit alors une silhouette féminine presque nue. Un soutien gorge et un string constitue l’essentiel de son apparat.

Au son d’une musique langoureuse, érotique à souhait, notre danseuse esquisse des pas. Les ovations et les billets de banque fusent de partout quand notre « nudiste » ôte son soutien-gorge et son dessous. Le spectacle est à son comble. La barre de fer qui se dresse magistralement au milieu de la piste de danse subit la furia de notre voluptueuse et sensuelle danseuse. Elle y monte, s’y entrelace. Offrant ainsi à la vue des spectateurs hébétés toute sa thébaïde ouverte.

Il est un peu plus de 00h 30, la seconde danseuse s’apprête à rejoindre la piste de danse, quand nous quittions les lieux. Ici, aucune possibilité de faire des photos. Le phénomène est à la mode. Il symbolise la volonté d’exister de cette jeunesse qui n’a plus de modèle. La Galienté, c’est tout une philosophie. Il faut choquer pour se faire remarquer, pour exister. Par un détour, nous joignons un autre bar, cette fois à Yopougon, où nous a-t-on dit, se tient le même genre de spectacle.

Contrairement aux autres bars visités, celui-ci n’a pas d’anti-chambre destinée aux « nudistes ». Dès l’entrée, une vaste salle vous accueille avec une piste de danse plus éclairée. Au dire de nos informateurs, ce superbe bar climatisé appartiendrait à une haute personnalité de ce pays. N’empêche, l’ambiance ici est davantage électrique. Ici, plus de place assise. Les minutes s’égrènent et le spectacle attendu tarde à avoir lieu. Alors s’élève une clameur qui pousse le DJ à interpeller ses danseuses. Tout à coup, les danseuses en tenue d’Eve arrivent sur la piste de danse. Soutenues par des applaudissements du public. Même jeux de scène que dans le précédent bar. Même spectacle dépravant de filles au corps tatoué et à l’allure candide se trémoussant sur une barre de fer. Les nuits chaudes dans ces espaces de joie riment presque toujours avec nudité et dépravation. Sous les yeux des autorités étatiques qui y participent insidieusement.

Le silence complice des autorités

Le spectacle amoral et immoral qu’offrent à la fois les bars climatisés d’Abidjan ne laisse personne indifférent. La société ivoirienne révèle ainsi l’état de déliquescence morale dans laquelle l’ont plongé ces moeurs empruntées à l’Occident. Mais, si ces moeurs occidentales galvaudées ont gagné du terrain, c’est bien avec l’aide d’une certaine presse de la place. Cette presse, complaisante avec ces pratiques dépravantes s’est constituée en véritable relais. Au point qu’aujourd’hui, des images aussi basses qu’immorales remplissent les colonnes desdits journaux.

La floraison des spectacles de jeunes filles nues à Abidjan est un signal fort de la perte de nos valeurs morales. Tout ceci se déroule au vu et au su de la brigade mondaine… si brigade il y a. C’est le lieu d’attirer l’attention des autorités compétentes, qui se sont terrer dans un mutisme complice, sur ce phénomène qui prend de l’ampleur.

source kpakpatoya

SEM Ahmed Faouzi : « Le Sahara » Un trait d’union entre l’Afrique du nord et l’Afrique Subsaharienne

Ahmed Faouzi Ambassadeur du royaume du Maroc Photo Balla Kèlèba

Ahmed Faouzi Ambassadeur du royaume du Maroc Photo Balla Kèlèba

Ce Mardi 22 Janvier à 09 H 00 dans la salle Balafon de Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire à Cocody ,s’est tenue la 3ème Édition de la tribune d’échanges « Les Grands Rendez-vous de Fraternité Matin ».  Cette Édition, a eu pour  thème : « Quelles relations entre l’Afrique du Nord et l’Afrique Subsaharienne après les printemps Arabes ? »  Selon le conférencier Ahmed Faouzi, Ambassadeur du Royaume du Maroc en Côte d’Ivoire,  ces relations ne changeront pas et la coopération sud-Sud doit être renforcée d’avantage.

« Le Sahara ne constitue pas une barrière entre le Nord de l’Afrique et les Pays au Sud du Sahara. Le Sahara est plutôt un trait d’union entre ces deux parties de ce Continent. Après les printemps Arabes, les relations entre nos Pays  ne changeront  pas. Les étroites relations déjà existantes doivent êtres renforcées d’avantage. ». Tels sont les propos tenus par son Excellence Ahmed Faouzi Ambassadeur du Royaume du Maroc. Aussi, a t-il soutenu  que le royaume du Maroc a toujours eu des relations étroites avec les pays subsahariens dans le domaine financier en implantant  trois banques que sont : Bank of Africa, Atlantique  Banque et la SIB. Sur le plan éducatif, il a fait savoir que son Pays offre 100 bources d’études par an à la Côte d’Ivoire, et cela depuis 20 ans. S.E.M Ahmed  Faouzi a également ajouté que 10 000 étudiants africains sont inscrits dans les Universités, Grandes écoles et Institutions de formation du Maroc.

A la question de savoir si le monde maghrébin se sent plus du Moyen Orient que l’Afrique, le diplomate marocain s’explique par ces propos du Roi Hassan II « Le Maroc  est un arbre dont les racines sont en Afrique et les feuilles en Europe. L’Espagne est à 12 km du Maroc. Quand on coupe les feuilles d’un arbre, d’autres feuilles repoussent ; mais quand on déracine l’arbre, il meurt. Donc Le Maroc comme tous les autres Pays du Maghreb se sentent plus en Afrique. ».

Son Excellence Ahmed Faouzi avait à ses côtés le chargé des affaires étrangères de l’Ambassade de la Tunisie Raffi Hajji et ses homologues de la Libye et du Gabon. Toutes ces personnalités souhaitent que la coopération  sud-sud soit renforcée d’avantage.

Le Directeur général du groupe Fraternité Matin Vénance Konan à par ailleurs invité le public à prendre par à la prochaine Édition qui est prévue pour le mois de février. Pour cette 4ème Édition, le thème retenu est : « CEDEAO un an de présidence de son excellence Alassane Ouattara : Bilan et Perspectives. ».

Dagnogo Balla