Les mauvaises manières des hommes font l’affaire du paludisme

avec un telle attitude,la santé est incertaine

avec un telle attitude,la santé est incertaine

Le paludisme tue plus que la maladie incurable qu’est le SIDA.comment se fait il que cette maladie dont la source est connue de tous soit aussi dévastatrice?La réponse à cette question est si simple!Le comportement suicidaire de certaines personnes justifie la perpétuelle existence de cette maladie.On ne cesse de dire et de redire tous les jours, de garder notre environnement propre.Malheureusement,cela tombe dans les oreilles de sourd.Des individus qui n’ont aucun sens du savoir vivre continuent de mettre en mal leurs santés et celles de leurs semblables.Ainsi,laissent ils les regards ouverts et versent les eaux usées sur le passage.Il sont insensibles à la propreté.Il ont choisi d’être les maçons des logements des moustiques.Que faut il faire donc?Nous souhaiterions que les autorités procèdent par des arrestations pour enfin les dissuader a ce comporter ainsi.Le paludisme n’est pas une maladie fatale;avec une bonne conduite collective nous pouvons la mettre hors d’état de nuire.

Dagnogo Balla de Feni

LES CHELOIDES : Une maladie genante

une personne souffrante de chéloide

une personne souffrante de chéloide

Même la nuque en souffre

Même la nuque en souffre

Description

Les chéloïdes sont des tumeurs fibreuses bénignes (non cancéreuses) de la peau. Les personnes dont la peau est plus foncée (par ex. celles qui sont originaires de l’Afrique de l’Ouest ou de l’Inde du Sud) les observent plus fréquemment, surtout si elles ont entre 10 ans et 30 ans. Les hommes et les femmes ont la même probabilité d’être atteints de chéloïdes.

Causes

Les chéloïdes se développent habituellement sur une lésion de la peau (par ex. provoquée par l’acné, des brûlures, la varicelle, des coupures, des piqûres d’insectes, des perçages, une cicatrice d’intervention chirurgicale, des tatouages, des vaccins), quoiqu’il leur arrive d’apparaître spontanément. La formation d’une chéloïde n’est pas déterminée par la gravité de la lésion – même une légère abrasion cutanée peut être à l’origine d’une chéloïde.

Les chéloïdes se forment à la suite d’une cicatrisation anormale d’une plaie. Il existe normalement un équilibre entre la production et la dégradation ducollagène, une protéine qui est un constituant des fibres de la peau. Une chéloïde se développe sur une cicatrice lorsque certaines cellules de la peau appeléesfibroblastes produisent des quantités excessives de collagène. Les fibres de collagène sont également plus épaisses et enchevêtrées. Elles jouent un rôle dans l’apparence épaisse et surélevée caractéristique des cicatrices chéloïdiennes. On ignore le processus exact par lequel cette cicatrisation inhabituelle se produit. Parmi les causes possibles, on retrouve certains facteurs génétiques, la tension de la peau et la présence d’un très grand nombre de fibroblastes dans la peau.

Symptômes et Complications

Les chéloïdes sont habituellement fermes, surélevées, luisantes et lisses. Elles sont souvent roses ou rouges, ou d’une couleur beaucoup plus foncée ou plus pâle que celle de la peau adjacente. Les chéloïdes s’étendent toujours au-delà des limites de la lésion originale, parfois par plusieurs centimètres. La couleur, la forme et les dimensions des cicatrices peuvent changer avec le temps. Elles ne sont habituellement pas douloureuses, mais elles provoquent souvent des démangeaisons.

Les chéloïdes sont plus susceptibles d’apparaître sur les bras, le dos, les oreilles, la partie inférieure des jambes, le centre de la poitrine et le cou. Elles peuvent se former pendant la cicatrisation de la lésion ou prendre plusieurs mois et même des années à se développer, et il arrive que leur croissance se continue indéfiniment.

Les cicatrices chéloïdiennes occasionnent habituellement peu de complications. Selon leur apparence et leur localisation, elles peuvent provoquer une certaine détresse psychologique, car elles sont susceptibles de devenir très saillantes. Les chéloïdes peuvent nuire à certains mouvements, en particulier si elles siègent sur une articulation. Il est possible que les chéloïdes deviennent cancéreuses, mais c’est très rare.

Diagnostic

Le diagnostic de chéloïdes peut être posé par votre médecin, ou un dermatologue, qui se base d’abord sur la localisation et l’apparence de la cicatrice, puis sur sa prolifération au fil du temps. Il se peut que votre médecin vous fasse subir un examen physique et qu’il passe en revue vos antécédents médicaux et personnels pour éliminer la possibilité d’autres affections.

Traitement et Prévention

Il n’y a pas de méthode efficace à l’heure actuelle pour traiter les chéloïdes ni pour prévenir leur formation. On recommandait autrefois l’ablation chirurgicale des cicatrices. De 45 % à 100 % des personnes verront toutefois leur cicatrice réapparaître si l’intervention chirurgicale n’est pas combinée à une autre forme de traitement (par ex. la radiation, des pansements compressifs). De plus, il se peut que la nouvelle cicatrice soit plus grande et plus saillante que l’originale.

L’injection de stéroïdes, comme la triamcinolone, directement dans la cicatrice représente l’un des principaux éléments de base du traitement et de la prévention. Les stéroïdes aident à prévenir l’inflammation et à promouvoir la dégradation du collagène. Les cicatrices deviennent alors moins proéminentes tandis que la douleur et la sensibilité qu’elles suscitent s’atténuent.

On utilise maintenant les traitements au laser pour plusieurs types de problèmes cutanés, notamment les chéloïdes. Ce traitement est souvent combiné à des injections de stéroïdes pour obtenir les meilleurs résultats cosmétiques.

Les pansements contenant du gel de silicone sont souvent utilisés à la place des injections de stéroïdes. Toutefois, peu de données nous autorisent à penser que ces pansements préviennent efficacement une cicatrisation anormale pour les personnes qui courent un risque élevé de contracter des chéloïdes. Parmi les autres options thérapeutiques, on retrouve la radiothérapie et des médicaments comme l’interféron, le 5-fluorouracile et la bléomycine.

source sante chez nous

QUELLES SONT LES CAUSES DU KYSTE OVARIEN ?

Kyste de l’ovaire Un kyste ovarien est constitué d’une poche de liquide entourée d’une membrane, qui s’est développée au sein d’un ovaire. Cette tumeur est le plus souvent bénigne. Rarement, cette tumeur peut être maligne, c’est alors un cancer de l’ovaire

QUELLES SONT LES CAUSES ?

Kyste de l’ovaire
Kyste fonctionnel. C’est la forme la plus fréquente, survenant chez la femme jeune. Il correspond à un follicule (évolution normale d’un ovule) qui grossit anormalement au lieu d’éclater pour libérer l’ovule. Ce type de kystea tendance à se former régulièrement, à chaque cycle.b[Kyste organique. On parle aussi de « vrai » kyste. On distingue le kyste dermoïde (qui ressemble à la structure de la peau), le kyste séreux (rempli de liquide), le kyste mucoïde (constitué d’un contenu pâteux), le dysembryome (kyste contenant des embryons de cheveux et de dents).

Kyste secondaire à une pathologie. Il peut notamment s’agir d’une endométriose localisée à l’ovaire, d’un kyste induit par des traitements stimulant l’ovulation, utilisés en cas de stérilité.

Kyste au cours de la grossesse. Souvent, pendant le premier trimestre, il se forme un kyste du corps jaune sécrétant la progestérone, hormone nécessaire au maintien de la grossesse.

Cancer de l’ovaire. Il est heureusement beaucoup plus rare. Il peut se manifester par une augmentation de volume de l’abdomen, correspondant à un kyste volumineux ou à un épanchement d’ascite. Il peut s’accompagner d’une fatigue importante ou d’une perte de poids.

QUAND CONSULTER ?

  • Vous ressentez des douleurs du bas ventre (ou pelviennes), le plus souvent d’un seul côté. Il peut aussi s’agir de douleurs ressenties pendant les rapports sexuels.
  • Les règles sont irrégulières, accompagnées parfois de métrorragies (saignements en dehors des règles). Les cycles sont anormalement longs.
  • Votre voix devient rauque et votre pilosité plus abondante.
  • Vous ressentez une gêne en urinant (la vessie est comprimée en cas de kyste volumineux).
  • Vous n’arrivez pas à être enceinte (en raison de l’absence d’ovulation).
  • Parfois, le kyste est découvert par hasard à l’occasion d’un examen gynécologique ou encore lors d’une échographie.
  • Une complication peut révéler un kyste ovarien et notamment sa rupture : elle se manifeste par une douleur violente d’un côté, accompagnée de nausées, vomissements et pâleur. Ce tableau constitue une urgence nécessitant une hospitalisation pour opérer ce kyste rompu. Les autres complications sont la torsion, entraînant douleur et vomissements, ou l’infection, avec fièvre traînante associée à des douleurs.

QUE SE PASSE-T-IL LORS DE L’EXAMEN ?

Kyste de l’ovaire
L’examen gynécologique va tenter de préciser la taille du kyste, sa mobilité et son caractère uni ou bilatéral.L’échographie est le meilleur examen complémentaire pour le diagnostic et le bilan d’un kyste ovarien. Elle est réalisée par voie abdominale ou par voie endovaginale. En cas de kyste fonctionnel, l’échographie montre un kyste liquidien, à paroi fine. La ponction du kyste peut se faire lors de l’échographie afin d’analyser le liquide ponctionné et d’en déterminer la nature fonctionnelle ou organique.

Un examen Doppler complète l’échographie car il permet d’étudier la vascularisation.

Si l’échographie n’est pas déterminante ou si un cancer est suspecté, un scanner de l’abdomen et du petit bassin peut être pratiqué.

QUEL EST LE TRAITEMENT ?

Un kyste fonctionnel disparaît souvent spontanément. Sinon, un traitement médical peut être proposé : une pilule œstro-progestative fortement dosée est le plus souvent prescrite, afin de bloquer l’ovulation. Un contrôle par échographie est effectué au bout de 2 à 3 mois pour s’assurer que le kyste a disparu.

Le traitement d’un kyste organique consiste à ne rien faire s’il n’évolue pas. Par contre, si l’on redoute une complication, il est alors retiré par cœlioscopie le plus souvent.

Si un cancer est suspecté, l’intervention se fait par laparotomie (incision de la paroi abdominale). Une analyse extemporanée (examen anatomopathologique pendant l’intervention) du kyste est alors réalisée afin d’en confirmer la nature cancéreuse. Si tel est le cas, le traitement consiste alors en l’ablation de l’utérus, des trompes et des deux ovaires, souvent complété par une chimiothérapie.

En cas de kyste au cours de la grossesse, il ne faut pas l’enlever car il produit de la progestérone, hormone indispensable au maintien de la grossesse

Santé/Le dépistge précoce proposé à des fidèles catoliques.

Abidjan 2012 (feniinfos) – Une vingtaine de fidèles catholiques de la paroisse Notre Dame Des Lourdes de Tiébissou (région du Bélier, Centre de la Côte d’Ivoire) ont été formés à la prévention contre vih/sida, lors d’un atelier au cours duquel le dépistage volontaire et précoce leur a été conseillé.

Cette séance d’information et de sensibilisation, qui s’est tenue les 17 et 18 août, a consisté à éclairer les paroissiens sur les voies de contamination du vih/sida, les comportements à risques, les modes de préventions dont le dépistage volontaire et précoce.

Initiée par l’Alliance biblique de Côte d’Ivoire, dans le cadre du projet « où est le bon samaritain aujourd’hui ? », la formation a été marquée par des projections de films sur les modes de prévention contre cette pandémie.

La Côte d’Ivoire est le premier pays touché par le vih/sida en Afrique subsaharienne, avec « un taux de prévalence avoisinant aujourd’hui 3,9% » de taux de prévalence, selon le rapport 2008 de RETROCI.

source (Aip)

Cette maladie peut être évitée

Santé/la mauvaise conduite parfois des hommes fait l’affaire du paludisme

avec un telle attitude,la santé est incertaine

Le paludisme tue plus que la maladie incurable qu’est le SIDA.comment se fait il que cette maladie dont la source est connue de tous soit aussi dévastatrice?La réponse à cette question est si simple!Le comportement suicidaire de certaines personnes justifie la perpétuelle existence de cette maladie.On ne cesse de dire et de redire tous les jours, de garder notre environnement propre.Malheureusement,cela tombe dans les oreilles de sourd.Des individus qui n’ont aucun sens du savoir vivre continuent de mettre en mal leurs santés et celles de leurs semblables.Ainsi,laissent ils les regards ouverts et versent les eaux usées sur le passage.Il sont insensibles à la propreté.Il ont choisi d’être les maçons des logements des moustiques.Que faut il faire donc?Nous souhaiterions que les autorités procèdent par des arrestations pour enfin les dissuader a ce comporter ainsi.Le paludisme n’est pas une maladie fatalité;avec une bonne conduite collective nous pouvons la mettre hors d’état de nuire.

Dagnogo Balla de Feni

Pollution de l’Evironnement/Causes et Conséquences sur la santé

Cet automobile est une menace pour la santé

L’environnement, selon la géographie est l’ensemble des conditions naturelles et culturelles susceptibles d’agir sur les organismes vivants. Il va sans dire donc que sa dégradation  n’est pas sans effets nuisibles sur la santé de l’être humain. Il sera question ici pour nous  de tabler sur quelques causes et conséquences du phénomène.
La pollution de l’air, due à l’homme provient de trois sources principales à savoir : les gaz d’échappement, les véhicules à moteur, la production industrielle et l’utilisation de l’énergie.
Cas de Cotonou et les autres villes du Bénin
Dans les grosses agglomérations du pays et en Abidjan en particulier, la présence de particules en suspension dans l’air arrive en premier rang des effets pathogènes de la pollution de l’air dans les villes. Et d’après une étude, il ressort que chaque jour plus de 50 tonnes de monoxyde de carbone sont dégagées par les véhicules utilisés pour le transport commun. Ce qui signifie que ces engins   sont les plus polluant. Il y a aussi la fumée de la biomasse et la forte teneur du plomb de l’essence.

Le taux d’urbanisation et de consommation d’énergie par habitant augmente rapidement dans le monde en développement. Si d’énergétiques mesures ne sont pas prises, la pollution atmosphérique s’intensifiera dans les années futures. Ainsi les effets nocifs de la pollution de l’air sont immenses. Des études réalisées font apparaître qu’il y a accroissement de mortalité lorsque les concentrations de particules augmentent, notamment chez les personnes âgées atteintes d’affections cardiaques, de broncho-pneumonie. Chroniques

obstructives, dont la santé est déjà précaire. De même, l’on note des troubles respiratoires, baisse de la productivité dans les villes où la concentration de particules en suspension dépasse les normes jugées admissibles par l’organisation mondiale de la santé (OMS). Chaque adultes actif perd en moins 0,6 et peut-être jusqu’à 2,1 journées de travail par an à cause d’affections respiratoires.Quelles sont les conséquence d’une telle situations?

Dans les pays en développement comme notre pays la Côte d’Ivoire, l’on continue de chauffer à la biomasse (bois, bouse séchée). Le plus souvent en milieu rural, ce sont les seuls combustibles abordables. Ainsi la fumée de la biomasse contribue à l’apparition d’infections aigües des voies respiratoires. Les émissions d’oxyde de carbone peuvent atteindre l’inhalation normale d’oxygène rendent la respiration difficile. La forte teneur en plomb de l’essence freinent le développement neurologique de l’enfant et peuvent entraîner une perte de quotient intellectuel et d’agilité. Chez les personnes âgées, il y a risque d’attaques et de crises cardiaques, parfois fatales. Nous pouvons noter dans ces zones industrielles, des habitants confrontés à des problèmes respiratoires et dermatologiques.Que faire donc pour résoudre se phénomène?

La lutte contre la pollution atmosphérique passe par la poursuite des campagnes d’information, de sensibilisation, d’éducation afin d’attirer l’attention de la population sur la propreté de l’environnement. Dans le même optique, il importe de poursuivre les séances de réglages des moteurs et des contrôles coercitifs des gaz d’échappement. Encourager les propriétaires des taxi- motos  (intérieur du pays)  et les conducteurs des  wôrôwôs sans oublier les véhicules personnels et les véhicules poids lourd à faire leurs entretiens de façon régulière.Cela contribuera a la diminution de la pollution de l’aire.

Dagnogo Balla de Feni