SOUVENIR Fonction publique ivoirienne : 20.000 agents en 1960

Article publié le: 28 Mars 2013 - Auteur: Ben Ismaël - Source: L'Intelligent d'Abidjan

Article publié le: 28 Mars 2013 – Auteur: Ben Ismaël – Source: L’Intelligent d’Abidjan

En 1960, l’appareil administratif de la Côte d’Ivoire comptait 20 mille agents. Mais, à l’époque, la fonction publique était très dynamique, travaillant pour le bonheur d’une société ivoirienne en perpétuelle mutation. 1960, à l’accession à l’indépendance de la Côte d’Ivoire, la fonction publique ivoirienne, héritée essentiellement de l’administration française, avait obéi à un système de gestion fondamentalement historique : 20 mille agents travaillant comme de ‘’bons serviteurs’’. Cela a tout de même procuré de nombreux cadres de haut niveau à la Côte d’Ivoire et une ressource humaine soigneusement pensée pour le développement de la Côte d’Ivoire. C’est ce caractère parfaitement utile que le Président Félix Houphouët-Boigny avait largement inculqué aux fonctionnaires, dès l’accession de la Côte d’Ivoire à l’indépendance. 20 mille agents nobles, humbles, qui ont soutenu le développement, culturel, social et économique de la Côte d’Ivoire. 20 mille fonctionnaires qui avaient compris, après une réflexion prospective, qu’il fallait aider le Président Félix Houphouët-Boigny dans ses ambitions, ses priorités pour développer la Côte d’Ivoire dans ses diverses activités, mais, surtout ses valeurs morales. En 1960, le système éducatif enseignait l’éducation civique, la morale pour une société ivoirienne forte. A chaque trimestre, l’administration ivoirienne organisait un séminaire de réflexion, sans complaisance, une analyse froide et sereine, des méthodes pour parler et corriger des insuffisances du comportement des fonctionnaires ivoiriens. En 1960 déjà, le Président Félix Houphouët avait pensé à la ‘’communication’’ de la Côte d’Ivoire, avec comme base essentielle, la formation des cadres et agents des collectivités locales. J’ai encore en souvenir quelques grands noms qui ont aidé le Président Félix-Houphouët Boigny, dans sa tâche de réforme de la fonction publique : Doudou Piot, François Noabian, Bably Dominique, Yaya Diarrassouba, Jean-Jacques Bechio, qui avait mené à terme d’importantes études de base, pour la mise en œuvre de la banque des données administratives.
Ben Ismaël

source lebanco.net

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s