EBONY 2012/Traoré Moussa président de l’UNJCI : « Les journalistes ne sont pas responsables de la crise, ils sont le miroir de la société».

 

Article publié le: 29 Septembre 2012 – Auteur: Namidja Touré – Source: Lebanco.net

La Maison de la Presse d’Abidjan (MPA) située au plateau a abrité ce vendredi 28 septembre 2012 la cérémonie de lancement de la quatorzième édition des Ebony 2102 en présence du parrain le ministre de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises Konaté Sidiki, des représentants des ministres de la communication, de la poste et des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Traoré Moussa le président en exercice de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) s’est dit heureux de la tenue de cette cérémonie non sans faire cas des innovations opérées pour cette énième édition. Pour lui c’est un nouveau départ pour le journalisme avec le lancement aussi à Paris de cette quatorzième édition au Centre d’accueil de la presse étrangère, une autre innovation cette année, c’est qu’un invité de surprise, un monument du journalisme au plan mondial seront conviés lors de la soirée des « Ebony 2012 » à l’hôtel ivoire en novembre. Un prix sectoriel sera décerné par « voting » les lecteurs choisiront par écrit et par messages téléphoniques le meilleur journaliste. Une autre innovation, c’est la création du prix « Nady Reyes » pour récompenser le meilleur patron de presse, un autre prix celui du Bureau ivoirien du Travail ( BIT) et RICAE pour récompenser le meilleur organe de presse luttant contre le travail des enfants. Dans le mois de décembre un arbre de Noël sera organisé pour égayer les enfants des journalistes et une autre cérémonie pour le réveillon de Noël afin de faire passer de joyeuses fêtes aux journalistes et à leurs épouses. Concernant l’actualité politique, Traoré Moussa a décliné toute responsabilité des journalistes dans la crise ivoirienne. Pour lui, tous les Ivoiriens chacun à son niveau à sa part dans la crise ivoirienne et de renchérir que les journalistes ne sont que le miroir de la société. Le parrain Sidiki Konaté n’a pas manqué de souligner les liens de fraternité qui existent entre les journalistes et lui, des liens de fraternité qui remontent à de nombreuses années. Il demandait à la presse de se centrer sur la démocratie qui est en cours dans le pays actuellement « La presse est libre, tout le monde s’exprime » Pour lui, la presse doit aider à la reconstruction et à la réconciliation dans notre pays. Il a dit tout l’engagement du chef de l’État à aider la presse « , « nous sommes prêts à vous aider, à travailler avec vous, on peut subventionner la presse privée comme les partis politiques pour améliorer la qualité de la presse. C’est un pari sur l’avenir et l’UNJCI doit mener ce combat » notons que le parrain de la soirée des « Ebony 2012 » qui consacreront les meilleurs journalistes de Côte d’Ivoire prévue en novembre à pour parrain le président de l’assemblée nationale Guillaume Soro.
Namidja Touré

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s