Lettre de poursuite contre le Conseil Général de SAKASSOU

 

Article publié le: 17 Septembre 2012 – Auteur: SOGEFIM – Source: SOGEFIM

Nous, SOGEFIM, avions été contactés par le Conseil Général de SAKASSOU vers la mi-juillet, pour les travaux de reprofilage lourd sur une distance totale de 101 km, pour un montant de 202 millions de FCFA (deux cents deux millions de francs CFA). Ce marché nous a été donné en gré à gré, suite à la défaillance d’une autre structure qui l’avait obtenu en appel d’offre.
Nous rappelons que nous avons été contactés par Mr GUEU (Directeur Technique du Conseil), qui nous a fait savoir qu’une avance de démarrage de 25 millions de FCFA (vingt cinq millions de francs CFA), devrait être versée à condition que les engins soient déposés sur les chantiers. Cette condition ayant été remplie par la SOGEFIM. Le Conseil Général demanda à nouveau d’effectuer les travaux sur quelques Kms, ce qui a été fait.
Grande fut notre surprise de constater l’incapacité du conseil à honorer ses engagements en ne décaissant pas ladite somme.
Le Conseil Général nous fait savoir que le décaissement de 25 millions de francs CFA (vingt cinq millions de francs CFA) ne peut se faire, pour la simple raison que l’arrêté de résiliation de Marché de la structure défaillante n’était pas engagé, et pour cette raison, le payeur du Conseil Général ne pouvait en aucun cas justifier un décaissement.
Le Conseil Général nous promit alors de faire mains et pieds pour obtenir cet arrêté. Il fut obtenu un peu plus d’un mois plutard. Ce qui nous a pénalisés au niveau de la location des engins.
Sous la menace des propriétaires des engins, le Président du Conseil nous reçut pour dissiper tout malentendu et s’excuser auprès de ces derniers et reconnut la responsabilité de son administration.
Séance tenante, il promit de décaisser de l’argent pour nous permettre de continuer les travaux et de calmer l’ardeur des machinistes.
Quelques jours plutard, la SOGEFIM reçut 4millions de francs CFA (quatre millions de francs CFA) de la part de l’entreprise SOMANDA, par l’entremise du Conseil Général, le 31 Octobre 2008.
Après cette date, les travaux ont repris pendant une semaine, et plus de décaissement.
Grande fût notre surprise de savoir que le marché de gré à gré qui nous avait été promis, devait être attribué à ladite entreprise SOMANDA.
Vus tous ces faits, la SOGEFIM décida de retirer les engins et de poursuivre le Conseil Général de SAKASSOU à lui payer son du.

NB : Le contrat qui devait être signé entre le Conseil Général et la SOGEFIM n’a pu se faire par la mauvaise foi dudit Conseil.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s