Chronique de Christiane Djahuie/Lettre ouverte à un ami Cher feu Fall, tes héritiers sèment le trouble

Comment vas-tu mon cher depuis ta lointaine demeure, là où s’est achevé ton destin ? Ah ! Ton destin, il faut le reconnaitre, il fut exceptionnel. Tu es un sacré gars ! Un jour faudra bien que tu me donnes le secret qui confère à un homme la stature d’un grand chef. Non ce n‘est pas pour l’appliquer à ma propre vie, mais plutôt pour l’enseigner à tes héritiers. Tu sais, ceux à qui tu as oublié d’inculquer l’art de diriger un Etat. Oui c’est exact, mon cher. Il s’agit bien de ceux-là. Ton fils ainé Bédié. C’est hallucinant, comment il s’est fait renverser par le général Guei, après seulement six années passées au pouvoir d’Etat. Oui je sais, c’est ridicule comparé à tes 33 ans de règne sans partage.
Robert Guei, en s’installant à la maison blanche du plateau, avait prétexté vouloir la récurer (parce que figure-toi que ton ainé y avait entassé pas mal de saletés : le concept de l’ivoirité version politique, l’affaire des 18 milliards, celle du monopole du riz, etc.,) mais, tu le connais, il y a mis un sacré désordre avant de casser sa pipe.
Comment, tu l’ignorais ? Vous ne vous êtes pas rencontrés ? Même pas au détour d’un chemin ? Eh bien oui ! Tout comme toi, Robert Guei a mangé les pissenlits par la racine. Ah ! Mon ami, il serait plus que temps pour toi de suivre l’actualité du pays que tu as construit par tes mains agiles. Laisse moi de dire que ton ‘‘petit’’ a tripatouillé la constitution avec, d’après les mauvaises langues l’aide de Laurent Gbagbo.
Tu ne crois pas si bien dire, ce n‘est pas toi seul que ce socialiste a fait baver. La France de Chirac aussi, et même les Ivoiriens. Figure-toi qu’il a complètement sapé tes efforts en matière d’éducation. L’école ivoirienne mon Dieu ! Je te laisse deviner ; elle n‘existait plus que de nom sous sa mandature. Non mon cher ami, ta vue ne te joue pas de sales tours. Laurent Gbagbo contre toute attente a dirigé le pays pendant 10 ans, à partir de 2000. Mais cela ne devrait pas t’étonner, l’homme a l’étoffe d’un leader! Si tu veux des nouvelles de lui, je te conseille de faire un tour du côté de la Hollande. Il croupit dans un pénitencier à la Haye, et ceci par la volonté de l’autre, tu sais celui qu’en 1989, tu as ramené des Etats-Unis, dans les mallettes du Fmi. Je vois que ta mémoire est restée intacte en dépit des effets pernicieux de la maladie qui as eu raison de toi. Il se nomme en effet Alassane Ouattara. C’est à lui qu’incombe actuellement, la tâche de présider aux destinées de notre pays. Premier Ministre, puis chef de l’Etat. Quel sacré parcours ! Malheureusement cet ascension ne profite qu’à lui et à sa chapelle politique. Je crois qu’il serait convenable de patienter jusqu’en 2015 pour juger son bilan même si à mon avis les dés sont jetés.
C’est justement la raison pour laquelle je me tourne vers toi. La classe politique est folle à lier, principalement tes héritiers ! Ils pratiquent autant qu’ils sont, le culte de l’innocence. Personne n‘est responsable de la crise, il n’ y a que les autres qui sont coupables. Un Comportement qui a entrainé la Côte d’Ivoire au bord du précipice. Sache que ton pays ressemble depuis ton départ, plus encore ces dernières années, à une poudrière à ciel ouvert. Il suffit qu’on y allume une étincelle pour qu’il parte en fumée. Pour éviter la réalisation de ce schéma, il est impératif que tes trois fils, voire l’ensemble de la classe politique parviennent à la raison. Mais comment les y emmener ? Là est toute la question. Je te laisse méditer sur la portée de mes mots car j‘ai des propositions que je souhaiterais confronter aux tiennes dans une prochaine communication.
Christiane Djahuie

souurce lebanco.nett

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s