Le chef de l’État de retoure au pays après un séjour en Arabie-Saoudite et en France

Le Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA, a regagné Abidjan ce Dimanche 26 Août 2012 à 17h00mn, après une mission en Arabie-Saoudite et un séjour privé en France.
Il a été accueilli à sa descente d’avion par le Premier Ministre Jeannot AHOUSSOU-KOUADIO, des Présidents d’Institutions, des membres du Gouvernement et de son

Cabinet ainsi que la hiérarchie militaire conduite par le Chef d’Etat-Major Général des FRCI, le Général Soumaïla BAKAYOKO.
Faisant le point de sa mission, le Chef de l’Etat a indiqué qu’elle lui aura permis de participer à la 4ème session Extraordinaire de la Conférence de l’Organisation de Coopération Islamique, à l’invitation de Son Altesse Abdallah Ben Abdelaziz AL SAOUD, Roi d’Arabie-Saoudite. Il a révélé que des sujets importants tels que la Syrie, la Palestine, le Mali et le Sahel ont été abordés au cours de cette Conférence qui a vu la suspension la Syrie de l’OCI.
Le Président de la République a annoncé avoir eu également des échanges fructueux avec ses homologues du Sénégal, du Tchad et de la Mauritanie au sujet de la crise malienne. A ce propos, il s’est félicité de la formation d’un gouvernement d’union nationale dans ce pays après des échanges téléphoniques avec le Président DIANCOUNDA Traoré.
Le Chef de l’État a, en outre, fait cas des entretiens qu’il a eus avec les délégations du Burkina Faso et du Togo, le Président de la Banque islamique de développement et le Secrétaire Général de l’OCI.
Plus précisément, avec le Président de la Banque Islamique de Développement, il a été question selon le Président de la République, du financement du pipeline Yamoussoukro – Ferkessédougou à hauteur de 100 millions de dollars (50 milliard
de F CFA) et du bitumage de l’axe Boundiali – Odienné d’un coût de 120 millions de dollars (60 milliards de F CFA). Pour le Chef de l’Etat, ce sont des projets importants qui permettront d’une part, de transporter du carburant dans les meilleures conditions, sans fuite, et d’autre part, de relier davantage la Côte d’Ivoire à certains pays de la sous-région avec le bitumage à terme des axes Boundiali – Odienné – Kankan et Korhogo – Ferkessédougou – Bouna jusqu’au Burkina Faso.
Se prononçant sur l’actualité socio-politique nationale, marquée ces derniers temps par des attaques meurtrières contre les FRCI, le Chef de l’État a condamné ces actes répréhensibles car, a-t-il dit, « la Côte d’Ivoire est un pays de paix et les Ivoiriens aspirent à vivre en paix. »
Il a révélé, à cet égard, avoir été en contact permanent avec le Premier Ministre, le Président de l’Assemblée nationale et les Ministres en charge de la Défense et de la Sécurité pour le renforcement des mesures de sécurité en faveur de notre pays et des Ivoiriens. Sur ce même sujet, il a annoncé la tenue, mardi prochain, d’une réunion du Conseil National de Sécurité pour réfléchir sur les mesures appropriées à prendre pour mettre fin à ces agissements « irresponsables et inacceptables. »
Pour le Président de la République, la violence et la haine ne peuvent pas permettre de résoudre les problèmes car « la violence est l’arme des Hommes faibles. » Il a ajouté avoir de grandes ambitions pour son pays et assuré qu’il mettra tout en oeuvre pour obtenir des résultats tangibles.
Pour terminer, le Chef de l’État a indiqué être attaché à la réconciliation nationale qui est un processus devant se faire avec la justice afin de permettre à notre pays d’être un État de droit.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s